Réinterprétation du logo MDA61, épisode 2 : l’analyse

Le logo d’Antonin (voir article précédent) s’inscrit dans un cercle et comporte de nombreux éléments graphiques :

  • textes (MDA 61, nom des quatre bassins – Argentan, Alençon, Flers et L’Aigle ) ;
  • forme du département en vert clair ;
  • trois personnages mis en scène de part et d’autre d’une porte ouverte.

À tout cela s’ajoute un grand nombre de petits signes graphiques :

  • petits traits occupant les espaces « vides » pour donner une impression de mouvement ;
  • petites formes ovoïdes à la taille croissante, dont la plus grosse a la forme d’un phylactère, évoquant la parole ;
  • points d’exclamation et d’interrogation proches de la tête de l’un des personnages, symbolisant la perplexité, le questionnement, la confusion ;
  • formes géométriques simples décorant les tenues vestimentaires des deux personnages en pied.

3 couleurs principales dominent : le vert (cercle extérieur, département de  l’Orne) ; le rouge des lettres M,D et A ; le violet de la porte entrouverte.

Les aspects à retenir pour la nouvelle version

Ce logo a certainement retenu l’attention du jury pour sa façon de représenter la notion d’écoute et de dialogue, très vivante (dynamisme créé par les couleurs, la forme des lettres et le style de dessin). C’est le point certainement le plus important à retenir.

L’idée d’inscrire la composition dans un cercle est également intéressante à conserver, car en entourant la scène le cercle peut traduire le sentiment de protection, qui exprime bien l’attention portée à garantir, à l’accueil de la MDA, anonymat et soutien.

Les aspects à retravailler

Le nombre d’éléments graphiques est trop important pour un visuel destiné à pouvoir servir de logo, et donc être reproduit à petite échelle sans perdre sa lisibilité. Cela crée par ailleurs une certaine confusion pour l’œil qui ne repère pas assez vite les éléments essentiels à la compréhension de la scène (phylactères, expression du personnage de droite, intitulé de la structure…).

Mes recherches vont donc devoir :

  • renforcer la hiérarchisation des informations visuelles pour que l’œil soit mieux guidé dans son exploration de l’image,
  • simplifier la scène représentée en dessin,
  • épurer le style de tous les petits éléments graphiques qui seront indéchiffrables à taille réduite.

La prochaine étape va être de vérifier auprès du commanditaire que mon analyse convient à leurs attentes, et vérifier également si tous les textes sont absolument indispensables. En effet, pour un visuel devant servir de logo, l’indication du nom des quatre bassins est très encombrante et nuit à l’immédiateté de la lecture de l’image.

Suite au prochain épisode…
Retour haut de page

Publicités

, , , , ,

  1. Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :