Articles tagués Sées

Site web des Amis de l’abbaye Saint-Martin

Une grande liberté m’a été laissée pour la conception visuelle, du fait de la confiance issue de la connaissance de mes travaux pour le parcours historique de Sées. Le fonds iconographique mis à ma disposition était important et m’a permis de mettre en œuvre l’idée centrale de l’approche visuelle : concevoir le site comme une plongée immersive dans l’ensemble architectural encore aujourd’hui inaccessible au public.

Ouvrir la présentation détaillée de la conception visuelle, incluant la création d’une lettrine originale.

Le site est en ligne à l’adresse abbayesaintmartin.fr (s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre).

 

Page d'accueil du site officiel de l'association des Amis de l'abbaye Saint-Martin de Sées

Retour haut de page

, , ,

Poster un commentaire

Refonte du site des Musilumières de Sées

Pade g'accueil des Musilumières de Sées

Cliquer sur l’image pour se rendre sur le site

 

L’association Art et Cathédrale crée depuis plusieurs années un spectacle renouvelé annuellement selon un concept original : les murs de la nef de la cathédrale de Sées sont utilisés comme écran géant, sur lesquels sont projetés des images animées et de somptueux jeux de mise en lumière, accompagnés d’une bande son mêlant récit en voix off et musiques soigneusement choisies. Le tout, synchronisé à la perfection, immerge le spectateur dans l’image et le son. La richesse du scénario et du texte s’expliquent à la fois par la qualité des auteurs et le mode d’écriture « collégiale » réunissant les différents corps de métiers engagés dans la création : réalisateur, scénariste, graphiste, plasticien, informaticien.

L’ancien site, réalisé par l’association à ses tout débuts, ne traduisait pas le professionnalisme et la beauté du spectacle. La refonte devenait urgente. J’ai proposé de nombreuses améliorations, allant d’une nouvelle répartition de l’information dans le site à une esthétique repensée entièrement.

Le nouvel habillage graphique a été conçu en responsive design : la présentation de toutes les informations s’adapte automatiquement aux multiples tailles et proportions d’écran avec lesquels le public navigue désormais sur internet (téléphones, tablettes…). Ainsi, des éléments qui apparaissent les uns à côté des autres sur un large écran d’ordinateur, apparaissent les uns en-dessous des autres sur l’étroit écran d’un téléphone portable, permettant à l’internaute d’avoir accès à l’intégralité de l’information quel que soit son équipement.

 

Un habillage graphique conçu en responsive designVoir le site
Retour haut de page

, , , ,

Poster un commentaire

Dépliant de l’Association des amis du musée de Sées

Ces derniers temps, peu de choses méritant de figurer ici (travaux de maintenance de sites, travaux pour l’impression plus proches de l’exécution que de la création…). Histoire de ne pas vous laisser croire que je suis parti aux Seychelles pendant tout ce temps, voici quand même un travail assez récent pour l’Association des amis du musée de Sées, pour laquelle j’ai naguère réalisé le logo (voir l’article correspondant). Il s’agit d’un dépliant A4 trois volets, format très classique s’il en est, tout à fait approprié au projet.

Couverture du dépliant de l'association des amis du musée de Sées

Couverture

Le dépliant présentant l’association et ses objectifs, l’idée graphique principale est de décliner le logo, afin de donner le plus de force possible à ce visuel nouveau pour le public.

Trois images ont été retenues, couvrant trois domaines de l’expression artistique pour matérialiser la variété du fonds. Les deux photos de gauche se répondent, le personnage en haut semblant regarder celui du bas qui semble le pointer du doigt, lien amusant renforcé par le graphisme. L’utilisation de la forme du logo pour délimiter les images permet :

    • de donner une image moderne et graphique au document ;
    • de suggérer que les œuvres du musée sont comme les pièces d’un puzzle, qui se complètent et se répondent, et font l’objet d’une mise en situation qui les relie à leur contexte ;
    • de suggérer que les pièces du musée ne sont pas tout à fait complètes, pas totalement elles-mêmes tant qu’elles ne sont pas plus accessibles au grand public. Les bandes « manquantes »sont la métaphore de cette incomplétude. Le logo, qui apparaît comme en cours d’imbrication entre deux dents du peigne, semble chercher à compléter la partie manquante.

La couverture peut donc être vue comme symbolisant le travail de l’association, qui vise à la fois à mettre en lien les œuvres entre elles, et améliorer leur diffusion et leur accessibilité pour le grand public.

L’effet visuel produit par les bandes fait penser aux perforations des pellicules de cinéma, intéressante à plusieurs titres : évocation du travail sur le temps, du travail « pédagogique », qui provoque l’apparition du sens des images par la révélation, entre autres, de leur succession chronologique…

Pages intérieures du dépliant de l'association des amis d musée de Sées

Pages intérieures (cliquer sur l’image pour agrandir)

Les pages intérieures déclinent les caractéristiques principales de la couverture : titres inclinés sur un axe de 4° ; images intégrées dans la forme du logo, également inclinées de 4°. Pour des raisons de tenue de l’ensemble de la construction, et de prise en compte de l’apparence du document une fois le façonnage réalisé, le corps du texte a été maintenu dans des cadres verticaux non inclinés. La disposition des images vise à briser la prévisibilité de la présentation liée à l’affectation d’un chapitre par volet, rythmant ainsi le corps du texte différemment à chaque page, et donnant une dynamique globale aux pages qui apparaissent comme une seule image globale.

Retour haut de page

, , , ,

1 commentaire

Logo de l’Association des amis du musée de Sées

Logo de l'Association des amis du musée dArt religieux de SéesVersion finale retenue

Cette version adoptée par l’Association privilégie la modernité de la mise en forme du texte. L’adoption d’un pictogramme dont la symbolique est mystérieuse pour les non-initiés (voir plus bas l’explication), met en avant la volonté d’aiguiser la curiosité du public.

L’adoption du rouge vise à matérialiser le dynamisme de l’association, l’enthousiasme, la passion, l’énergie, symboliques usuelles en occident de cette couleur.

Le pictogramme représente l’une des pièces les plus remarquables du fonds du musée : le peigne liturgique de Thomas Becket (XIIe siècle – photo ci-dessous). La stylisation de l’objet a visé la plus grande simplification possible du contour, afin d’aboutir à une forme lisible à très petite échelle, mais aussi à une forme pouvant passer pour symbolisation abstraite. Le nombre d’encoches a été considérablement réduit, leur profondeur augmentée afin d’obtenir une proportion plein/vides plus équilibrée.

L'une des pièces les plus remarquables du musée de Sées, le peigne liturgique de Thomas Becket

L’une des pièces remarquables du musée d’art religieux de Sées, ayant inspiré le logo

D’autres propositions de logo ont été faites, dans des directions différentes :

Autre piste de recherche pour le logo de l'association des amis du musée de Sées

La première de ces propositions alternatives matérialise l’objectif principal de l’association : faire rayonner la connaissance du fonds du musée auprès du public le plus large possible. Inscrit dans un carré rouge (la forme carrée symbolisant le musée lui-même), le nom de l’association est mis en forme de sorte que les mots « musée » et « de Sées » soient visibles dès le premier coup d’œil, facilitant l’identification immédiate du secteur d’activité de l’association. En surimpression, entourant le nom de l’association, un cercle joue un double rôle :

  • il matérialise l’idée de rayonnement, de diffusion, grâce à l’évocation d’une onde de propagation (comme celle créée par une pierre lancée dans l’eau et vue de dessus)
  • il évoque également l’auréole de sainteté, matérialisant ainsi le caractère religieux des œuvres conservées au musée.

Autre piste de recherche pour le logo de l'association des amis du musée de Sées

Cette seconde proposition correspond à la demande initiale de l’association qui était de ne pas utiliser le nom complet de l’association dans le logo en raison de sa longueur, jugée trop grande, et donc d’utiliser plutôt les initiales.

Le dessin représente l’auréole de sainteté. Il est placé « autour » des initiales des mots « art religieux ». Des filets évoquent la matérialisation du rayonnement, telle qu’elle est adoptée dans certaines icônes religieuses mais aussi de façon très intuitive dans le dessin au trait.

L’absence de musicalité de l’acronyme, la trop faible probabilité pour que l’association devienne célèbre au point de ne plus avoir besoin d’indiquer son nom complet, et quelques autres considérations m’ont amené à suggérer à l’association de ne pas privilégier cette piste de recherche, au profit de pistes affichant le nom complet.

Autre piste de recherche pour le logo de l'association des amis du musée de Sées

Cette dernière piste se caractérise par une nouvelle façon de styliser le peigne liturgique. Ici, seule une partie du
peigne est représentée. Avec cette approche, le dessin abandonne toute velléité d’être identifiable, pour devenir une simple forme graphique.
Le bénéfice est entre autres d’atteindre un plus fort degré d’abstraction, qui permet d’autoriser des
lectures symboliques. Parmi celles-ci :
• des lignes d’écriture, regroupées et comme « validées » par une accolade ;
• les lignes horizontales croisant la ligne verticale courbe évoquent le trajet d’items sortant d’une enceinte, d’une bulle. On peut y voir l’idée de faire sortir d’une certaine confidentialité le fonds du musée, à destination du public le plus large ;
• l’association de chaque ligne horizontale avec la ligne convexe verticale s’apparente à la forme d’une flèche dirigée vers la droite, dans la direction symbolisant l’avenir.
Retour haut de page

, , , ,

Poster un commentaire

Site du parcours historique de Sées : page d’accueil temporaire

Après la conception de la signalétique de son parcours historique (voir articles 1, 2, 3, 4 et 5), la ville de Sées m’a confié la réalisation du site dédié au parcours, afin de garantir l’homogénéité graphique de l’ensemble du projet. J’ai proposé que ce site se présente comme une carte interactive.

Ce site, qui demandera un certain temps de développement, n’aurait pas pu être finalisé avant l’ouverture au public, imminente, du site web global de la ville.

Plutôt qu’un simple message « site en construction », il m’a semblé nécessaire, pour commencer le plus tôt possible à donner envie aux internautes de découvrir le circuit, de réaliser une page d’accueil temporaire la plus aboutie et informative possible.

  • Un diaporama présente quelques-uns des documents figurant sur les panneaux et attise ainsi la curiosité pour le circuit ;
  • des logos déclenchant une animation de texte apportent une sensation d’interactivité et de sophistication ;
  • un bouton très repérable permet de télécharger le plan bilingue.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la page en ligne.

Page d'accueil temporaire du futur site consacré au parcours historique de Sées

Retour haut de page

, , , , ,

Poster un commentaire

Parcours historique de la ville de Sées 5 : l’inauguration

Mieux vaut tard que jamais, voici quelques photos et article de presse concernant l’inauguration du parcours qui a eu lieu mi-septembre (que le temps passe vite !).

L'un des panneaux est découvert par le publicÀ quelques minutes de l’inauguration officielle, le public découvre l’un des 20 panneaux installés quelques heures auparavant. Devant le panneau, Jean-Pascal Foucher, directeur des Archives départementales de l’Orne, qui a contribué à la rédaction des textes et aux recherches iconographiques, découvre la maquette.

Trois acteurs de la naissance du parcoursJe discute avec deux acteurs majeurs de la naissance du parcours historique : Anne-Sophie Boisgallais (de dos ici), adjointe au maire et rédactrice des textes (entre autres), et l’architecte-paysagiste Monsieur Leverrier, apparemment très satisfaits de mon travail, ça fait plaisir évidemment !

Autre panneauUn autre panneau du parcours, tel qu’il apparaît une fois fixé sur son mur « définitif ». Un vernis spécial anti-UV et anti-graffiti a été appliqué afin de garantir la plus grande durée de vie possible.

Ouverture du parcours au publicLe public accède pour la première fois à certaines zones de la ville, spécialement réaménagées, comme ici le pré humide, lieu choisi pour l’inauguration officielle.

Artcile de Ouest-Fance annonçant l'inauguration

L’article de Ouest-France du 13 septembre annonçant l’ouverture du parcours
(cliquer sur l’image pour agrandir)

Retour haut de page

, , ,

Poster un commentaire

Parcours historique de la ville de Sées 4 : explication de la maquette

En haut de la composition, le numéro du panneau (de l’étape) apparaît devant une forme circulaire avec ergot triangulaire [1]. Cette forme reprend celle des clous en bronze qui, au sol, indiquent au visiteur la direction à suivre pour rester sur le parcours et se diriger vers le panneau suivant.

Ces clous en bronze évoquent explicitement la disposition des tilleuls de l’Abbaye Saint-Martin, en forme de rosace, très repérable dans les photos aériennes de Sées.  Cette rosace de tilleuls, unique au monde, apparaît également en filigrane [2], décorant le haut du panneau d’une façon discrète et apportant une touche graphique élégante.

Le numéro du panneau apparaît sur le clou en bronze reprenant la forme de rosace des tilleuls de l'Abbaye Saint-Martin.

Les lignes directrices de la composition, mises en valeur ci-dessous en orange, montrent l’agencement original par lequel j’ai solutionné la double contrainte exposée dans un article précédent. Les lignes droites (horizontales et verticales) structurent l’espace en lui conférant stabilité et rigueur, certaines horizontales semblant se prolonger en ouvrant l’espace vers l’extérieur (voir ci-dessous illustration de gauche).

La forme du médaillon est, elle, de son côté, renforcée par un pourtour original (marqué à la fois par un effet d’ombre et de reflet simulant un relief, et par une couleur distincte apparaissant uniquement sur la moitié de la surface), ainsi que par une forme courbe d’habillage de certains bords des blocs de texte (ci-dessous à droite).

mise en valeur des lignes de construction du gabarit

Les lignes verticales permettent d’éviter à la composition un flottement ou une désorganisation qui aurait pu dériver de la forme générale de médaillon. Mais l’importance que leur confère la gouttière centrale pouvait à l’inverse amener une impression de rigidité. Pour éviter cet écueil sans nuire à la solidité de la construction, les verticales sont coupées par le chevauchement des images en couleur, qui leur imposent des détours.
Retour haut de page

, , , , , , , , ,

Poster un commentaire