Articles tagués Chiara Arsego

Mise en page du « Croqueur de livres » : coulisses de la conception épisode 2

(Voir l’épisode 1)

Le graphisme des pages intérieures

Choix des contraintes :

  • adopter une mise en forme des textes suffisamment sobre et discrète pour ne pas faire concurrence aux superbes illustrations de Chiara ;
  • a contrario, avoir suffisamment d’éléments graphiques pour que les double-pages sans illustration ne soient pas ennuyeuses.

J’adopte quatre éléments de mise en forme graphique  principaux :

1. Des traces de pas. Elles évoquent l’idée de la filature, de l’enquête sur les traces du Croqueur, mais aussi l’itinérance des personnages, qui sont amenés à découvrir un nouvel endroit à chaque épisode. Ces traces apparaissent en haut de la première page de chaque nouveau chapitre. Le chemin qu’elles suivent est à chaque fois différent.

Utilisation des traces de pas à travers l'ouvrage

2. L’utilisation parcimonieuse mais régulière de la police et de la couleur du titre de couverture, pour amener de la couleur et du dynamisme dans les pages. Je décide d’adopter cette forme pour les titres de chapitres ainsi que pour des lettrines, qui apparaîtront au début de chaque page commençant par un texte narratif (et non un dialogue). À chaque fois, je dispose des « miettes rouges » ajoutées spécialement aux alentours de certaines lettres pour décliner l’effet « mangé » adopté pour la couverture.

Titres de chapitres et lettrines

3. Le texte de l’histoire est mis en forme avec deux polices différentes, l’une pour la narration, l’autre pour les dialogues. En plus d’apporter du rythme à la mise en page, elles aident les jeunes lecteurs à identifier les parties dialoguées.

Mise en forme du corps de texte avec une police spécifique pour les dialogues

4. Le coin en bas des pages de droite semble mangé, là où apparaît le numéro de page. Petit détail peaufinant l’effet dans le sens d’un certain réalisme « ludique » : plus on avance dans l’ouvrage, moins grand est le nombre des pages « croquées » restant à tourner.

Effet pages croquées à l'emplacement des numéros de pages

Retour haut de page

Publicités

, , , , ,

Poster un commentaire

Mise en page du « Croqueur de livres » : coulisses de la conception épisode 1

Le Croqueur de livres : illustration originale de couvertureCréation du titre

L’emplacement et la couleur du titre étant prévus par Chiara dès la conception de son illustration pour la couverture, mes recherches pouvaient se concentrer sur le choix de la police et la mise en forme.

Les illustrations de Chiara étant dominées par des lignes courbes et des rondeurs (peu de lignes droites, d’angles « durs »), une police au dessin rectangulaire pouvait créer un contraste intéressant, et donner à l’ensemble une dynamique. Par ailleurs, l’histoire (une enquête / jeu de pistes à la poursuite d’un personnage inquiétant) appelait un titrage lui-même énigmatique et un peu inquiétant.
Mon choix s’est arrêté sur cette police, qui présente cette autre particularité de sembler partiellement « mangée ».

Police adoptée pour le titre

La couleur suggérée par Chiara, un rouge-orangé, s’intègre très bien dans la palette de couleurs de l’illustration. En plus, la proximité avec le rouge est susceptible de renforcer la dynamique de la couverture, tout en évoquant le côté un peu inquiétant et dangereux du Croqueur. J’adopte donc cette couleur, mais dois résoudre le problème de la lisibilité, le titre devant se trouver « à cheval » sur l’ombre, et devant donc se détacher autant sur une zone du fond très claire que sur une zone très foncée.

Effet de relief sur le titrePour résoudre cette difficulté, j’adopte un effet de relief, qui ajoute sur certaines faces un effet de lumière, éclaircissant la couleur et renforçant ainsi la lisibilité sur fond sombre, et ajoutant sur d’autres faces un effet d’ombrage, obscurcissant la couleur et renforçant ainsi le contraste avec le fond là où celui-ci est clair. Je règle l’effet de relief de sorte qu’il soit anguleux et simulant une sorte de transparence, évoquant par exemple un emballage plastique autour de carrés de chocolat.

 

 

Pour parachever ce titre, j’ajoute des formes triangulaires renforçant l’idée de miettes de lettres « croquées », et des formes de dents qui exploitent le dessin particulier du C en forme de bouche menaçante.
 
Effets spéciaux mettant la dernière main à la mise en forme du titre

Voir la couverture complète dans sa version finalisée.
Retour haut de page

, , , , ,

Poster un commentaire

Le « Croqueur de livres »

Avant-hier je vous parlais du livre pour enfants « Le Croqueur de livres », avec en avant-première la couverture. Voici quelques planches extraites de ce petit ouvrage de 44 pages au format 14,5 sur 19 cm.

Le Croqueur de livres - couverture

 

Le Croqueur de livres- page de garde

 

Le Croqueur de livres- planche 1

 

Le Croqueur de livres- planche 2

 

Le Croqueur de livres- planche 3

 

Le Croqueur de livres- planche 4

 

Le Croqueur de livres- planche 5

 

Le Croqueur de livres- planche 6

 

Le Croqueur de livres- planche 7

 

Retour haut de page

, , , , , ,

1 commentaire

Rencontre avec les auteures du « Croqueur de livres »

La Bibliothèque de Perseigne (Place de la Paix, 61000 Alençon, 02 33 26 69 82) organise demain à 16h00 une rencontre avec les deux auteures du livre pour enfants Le Croqueur de livres, un projet d' »histoire participative » spécialement créé à l’occasion des 40 ans de cette bibliothèque.
C’est ouvert à tous, ne vous privez pas ! Le livre sera consultable, et je crois même que les pages ont été reproduites en grand format pour être exposées.

Les illustrations de Chiara Arsego sont magnifiques et valent à elles seules le détour, mais on pourrait en dire autant de tous les aspects du projet : l’histoire elle-même, avec ses personnages improbables propices à l’éveil de l’imaginaire, sa forme d’enquête / jeu de pistes emmenant le lecteur dans plusieurs lieux de la ville, un dénouement inattendu qui renforcera certainement l’envie de lire des jeunes lecteurs. Mais on pourrait aussi parler du processus d’écriture, intégrant deux formes d’interactivité, dont la possibilité de voter sur le blog pour décider de la suite de chaque épisode.

La mise en page du livre m’a été confiée, j’en reparlerai certainement ici un peu plus en détails prochainement. En attendant, voici la couverture.

Couverture du Croqueur de livres - Sonia Brault, Chiara Arsego

Couverture du Croqueur de livres – Sonia Brault, Chiara Arsego

1re et 4e de couverture du Croqueur de livres, une histoire participative écrite par Sonia Brault et illustrée par Chiara Arsego
[Cliquer sur l’image pour agrandir]

Retour haut de page

, , , , , ,

Poster un commentaire